ASF Andrézieux-bouthéon
Site Officiel

ASF 0 : 0 Olympique Lyonnais (B)
Match
22EME JOURNEE
L'Envol Stadium à Andrézieux-Bouthéon (42)
ASF 0 : 0
Olympique Lyonnais (B)
10-03-2018 17:00
Type de match : 22ème journée

Feuille de match : 
22ème journée National 2 : ASF Andrézieux-Bouthéon VS Olympique Lyonnais (B).
L'Envol Stadium (Andrézieux-Bouthéon). Spectateurs : 2800.
0-0 (mi-temps : 0-0)
Arbitre : Mr Garrigues assisté de MM. Calakovic et Tauleigne. Délégué : Mr Lerat.
Avertissement : Bazin 18' , Desmartin 31' et Cros 90' pour l'ASF. Caqueret 83' et Gouiri 90' pour l'OL (B).

ASF Andrézieux-Bouthéon : 1-Markut, 2-Bazin, 3-Amieux, 4-Cabaton, 5-Cros, 6-Chapuis (cap), 7-Bennekrouf, 8-Kembolo, 9-Kaye (puis 14-Makiese 76'), 10-Desmartin (puis 13-Robert 71'), 11-Barge (puis 15-Bourgeois 64').
NR : 12-Goncalves Dias et 16-Petit.  Entraîneur : Romain Revelli.

Olympique Lyonnais (B) : 1-Racioppi, 2-Kalulu (cap), 3-Nouvel, 4-Solet, 5-MBiwa, 6-Devarre, 7-Cogant, 8-Caqueret, 9-Gouiri, 10-Diop Gueye (puis 12-Martelat 76'), 11-Kitala (puis 14-Rafia 82').
NR : 13-Bard, 15-Fekir et 16-Garcia. Entraîneur : Cristiano Gomes Marques.
 

Au terme d’un derby assez fermé du fait de formations très bien en place, l’ASF prend un point précieux devant son public face à la réserve de l’OL et reste leader de la poule B de National 2 en maintenant l’écart avec ses principaux poursuivants.  

Au coup d’envoi de la rencontre, le derby entre ligériens et rhodaniens s’annonce sous les meilleurs auspices dans un Envol Stadium bien garni avec pas moins de 2800 spectateurs venus assistés à cette affiche et une belle animation musicale en tribune avec des supporters bien décidés à jouer leur rôle de douzième homme.

Sur le terrain, les premiers échanges indiquent clairement les intentions des deux formations et les consignes des coachs d’être avant tout bien en place au début de la partie. On notera que le tacticien Cris, à la tête d’un groupe en quête de points, a aligné une équipe renforcée par des joueurs de poids comme Mapou Yanga Mbiwa et Oumar Solet en défense centrale, Timothé Cognat au milieu et Amine Gouiri devant. Après un round d’observation où chaque bloc pose ses jalons, il faut attendre la 11ème minute pour voir la première frappe des Rouges par Jan Kaye à l’entrée de la surface mais sa tentative est bien repoussée par le portier lyonnais.

La maitrise du ballon est plutôt en faveur des joueurs de Romain Revelli, l’OL évoluant en contre mais sans réellement inquiéter l’arrière garde forezienne jusqu’à cette récupération de Yann Kitala, côté gauche, qui met à la parade Nicolas Markut par deux fois coup sur coup ; le dernier rempart de l’ASF sauve les siens (12ème).

Dans le dernier quart d’heure de cette première période, les coéquipiers de Maxence Chapuis vont hausser quelque peu le rythme avec tout d’abord ce corner de Francis Robert, frappé au premier poteau pour Barge qui reprend de volée mais la défense repousse (30ème). Ensuite, après à une belle pénétration de Francis Kembolo, Kaye frappe au dessus de la cage d’Anthony Racioppi (31ème). L’ASF maintient la pression en se montrant menaçant sur les côté comme avec ce centre de Thomas Bazin repoussé en corner (36ème) puis celui de Rémy Amieux venu de la gauche et contré par un défenseur ; le ballon vient s’écraser sur la transversale (37ème). Les Rouges font le forcing tout en étant sérieux à la perte du ballon en contrecarrant parfaitement les contres lyonnais. La dernière occasion avant la pause est à mettre à l’actif des locaux avec ce corner direct de Kamel Bennekrouf sauvé in extremis par un défenseur (40ème).

Au retour des vestiaires, la partie reprend sur les mêmes bases avec deux formations bien en place. Romain Barge tente sa chance des 30 mètres d’une frappe pure bien captée par Racioppi (48ème). C’est au tour de Christopher Desmartin de s’illustrer avec une belle chevauchée mais il dévisse sa frappe qui passe au dessus des buts (54ème). Les Rouges sont à deux doigts d’ouvrir le score peu avant l’heure de jeu : suite à un cafouillage dans la surface de réparation, Kaye frappe à bout portant mais le gardien blanc s’interpose (56ème).

Dans la dernière demi-heure, les protégés de Romain Revelli semblent manquer de fraicheur pour jouer les contres à fond malgré le sang neuf apporté avec les entrées en jeu respectives de Maxime Bourgeois, Francis Robert et le jeune Francisco Makiese en cette fin de match. L’OL entre alors dans un temps fort et s’offre une grosse occasion par Amine Gouiri qui frappe sur le poteau de Markut (62ème). On retrouve ce même Gouiri qui voit sa tentative passer à côté du but ligérien (79ème).

L’ASF a de plus en plus de difficultés à franchir la ligne médiane mais assure l’essentiel en étant irréprochable en défense ; le duo Cros-Cabaton signe une nouvelle fois une prestation très solide en compagnie de leurs deux compères latéraux Amieux et Bazin pour maintenir à flot le bateau ligérien ; on notera de chaudes alertes en fin de rencontre dans la surface des Rouges et notamment des sauvetages de Cabaton, tout d’abord d’une talonnade pleine de sang de froid suite à un bon centre venu de la droite (81ème) et une nouvelle intervention devant la cage dans le temps additionnel (91ème).

Le derby s’achève sur ce score nul et vierge, un résultat positif pour l’ASF si l’on prend en considération les résultats nuls d’Annecy à Epinal (1-1) et de Villefranche à Paris (1-1). Statut quo, donc, en tête du championnat : l’ASF reste leader avec 42 points et toujours 2 longueurs d’avance sur les Anneciens et 6 sur les Caladois avant un déplacement au sommet le week-end prochain en Haute-Savoie. (Crédit : FG/YD).

FacebookTwitterRSS Feed